Cher public, 

 

Comme nous avons hâte de vous retrouver pour cette 12ème édition ! 

 

En 2020, surpris par la pandémie, nous avions malgré tout réussi à honorer notre rendez-vous avec une courte série de cinq concerts, présentée dans le plus strict respect des règles de distanciations sociales, comme avait pu le constater notre Ministre de la Culture, Mme Roselyne Bachelot, lors de sa venue.

 

En 2021, la pandémie est toujours là. Elle nous a coupés dans notre élan, réduit nos relations sociales au minimum, privés d’ouverture sur le monde, nous a fait nous reclure sur nous-même.

A contre-pied de cette tendance, nous avons imaginé une 12ème édition renforcée et ambitieuse.

Nous devons nous organiser, résister et nous adapter pour défendre ce que nous aimons.

 

Nous prendrons ainsi nos marques dès la mi-juillet et investirons davantage l’emblématique salle de la Gare du Midi de Biarritz, qui de par sa taille, nous permettra de vous accueillir plus nombreux, tout en continuant de respecter scrupuleusement les règles de distanciations sociales encore en vigueur.

 

C’est donc à la Gare du Midi que nous vous donnons rendez-vous pour ouvrir cette 12e édition du Biarritz Piano Festival. Au programme de cette soirée exceptionnelle, « Bach Mirror », le nouvel album du duo formé par Thomas Enhco et Vassilena Serafinova. Après un premier album plein de grâce, de fougue et de fraîcheur qui a séduit les publics du monde entier, le petit prince du jazz et la joueuse de marimba sont de retour avec un nouvel opus inspiré par Bach, tout aussi prometteur ! 

 

Nous aurons ensuite la joie de retrouver le pianiste japonais Nobuyuki Tsujii. Aveugle de naissance, cet artiste a développé une sensibilité exacerbée et entretien un rapport surnaturel avec le clavier. En 2018, il a clôturé en beauté le festival sous une chaleureuse standing ovation. Un retour très attendu !

 

Le célèbre compositeur et contrebassiste Kyle Eastwood* viendra quant à lui accompagné de son quartett pour présenter son dernier album, « Cinematic ». Connu pour ses compositions de musiques de film, Kyle a notamment signé les Bandes Originales (BO) des films « Gran Torino » ou « Invictus », réalisés par son père, Klint Eastwood. Dans le prolongement de son concert, une rencontre sera organisé entre le musicien et les élèves de la Bass Academy de Biarritz.

 

Enfin, en clôture, nous aurons l’immense bonheur de recevoir pour la première fois le pianiste polonais Rafal Blechacz, prix Chopin en 2005 ! Artiste du label Deutsche Grammophon, Rafal a une maturité et une virtuosité étonnante, sans jamais être ostentatoire. À 35 ans seulement, il est considéré comme l’un des maîtres du piano.

 

A ne pas manquer également, une soirée exceptionnelle au Théâtre du Casino avec un trio de prestige ! Alexandre Kantorow (Grand Prix Tchaikowsky en 2019 et doublement couronné aux Victoires de la Musique en 2020…) nous fait l’amitié de revenir pour la 4e fois au festival. Quelle joie de pouvoir voir évoluer l’un des plus grands pianistes de ce nouveau siècle… Il sera cette fois accompagné de la violoniste Liya Petrova et du violoncelliste Aurélien Pascal, pour interpréter le phénoménal trio de Tchaikowsky.

 

Mais nous n’oublions pas non plus la salle historique du festival, la magnifique rotonde de l’Espace Bellevue. Les concerts en soirée y seront doublés afin de pouvoir, comme l’an passé, vous accueillir plus nombreux tout en respectant les règles de distanciations sociales. En surplomb de l’océan et de la grande plage de Biarritz, vous pourrez y découvrir la beauté du jeu de Béatrice Berrut, la puissance du russe Vadym Kholodenko ou encore l’élégance de Kotaro Fukuma. En matinée, bercés par le bleu pastel des vagues, nous convoquerons des « Femmes de légende », avec un programme original dédié aux compositrices proposé par la pianiste Célia Oneto Bensaïd, nous voyagerons avec le répertoire ibérique donné par la pianiste basque Judith Jauregui et parcourrons le répertoire allemand avec le turque Can Cakmur.

 

Également fidèle à sa tradition d’ouverture aux musiques actuelles et aux interprètes compositeurs, le festival présentera deux soirées originales. L’une bercée par la voix élégante et le piano planant d’Hania Rani, qui connaît un succès retentissant sur Internet ; l’autre, portée par la quête sonore dédiée aux claviers et musiques électroniques du musicien et directeur artistique du festival, Thomas Valverde, qui présentera son nouvel album « Vortex », sorti cet hiver. 

 

Parallèlement à la programmation officielle, le festival continue de créer du lien avec différents publics avec ses concerts « hors les murs », donnés bénévolement par les artistes en milieu hospitalier (EHPAD de Bayonne, St Jean de Luz et Hendaye ) et dans le centre spécialisé (Ustaritz).

 

 

 

 

 

*initialement programmé au Festival Les Beaux Jours, annulé au printemps 2020.