Mercredi 28 juillet

Gare du Midi, Biarritz

21H

Nobuyuki Tsujii, piano 

© Giorgia Bertazzi

LUDWIG VAN BEETHOVEN, Sonate au Clair de Lune n° 14 en do dièse mineur, Op. 27, No. 2

FRANZ LISZT, Consolations n°3 S172/R12,  en ré Bémol majeur : Lento placido
GIUSEPPE VERDI, Rigoletto, Paraphrase de concert, S434/R267
FREDERIC CHOPIN, 4 Ballades

 

 

« C’était une de ces performances rares où l’interprète et la musique semblent ne faire qu’un – une définition de la virtuosité. » The Observer

 

« Ce qui frappe à son écoute est bien au contraire la poésie et la fluidité de ses échanges avec les partitions qu’il aborde, le lien quasi télépathique qu’il développe avec le clavier, l’émotion qu’il dégage. » La Terrasse

 

Nous attendions son retour avec impatience ! Le pianiste japonais, en clôture du festival en 2018, a marqué les esprits en livrant un concert inoubliable devant une salle comble. Surnommé « NOBU » et véritable star dans son pays, Nobuyuki Tsujii est une étoile montante du piano mondial.

 

Aveugle de naissance, il remporte la médaille d’or au prestigieux concours international Van Cliburn en 2009, où il éblouit le jury avec son interprétation des Études de Chopin. Le doyen des pianistes en exercice, Menahem Pressler, dit de lui : « J’ai la plus grande admiration pour lui. Dieu lui a pris ses yeux mais lui a donné des dons physiques et musicaux qui lui permettent de dominer les plus grandes œuvres du répertoire. »

 

Depuis, Nobuyuki Tsujii s’est produit dans les plus grandes salles du monde et avec les orchestres les plus prestigieux (Mariinski de Saint-Pétersbourg, Philharmonia Orchestra de Londres, BBC Philharmonic Orchestra, Filarmonica della Scala de Milan…).

À (ré)écouter sur France Musique :
Nobuyuki Tsujii en concert dans Génération jeunes interprètes, par Gaëlle Le Gallic.