White Structure
METEORES

 

Dimanche 31 juillet

Espace Bellevue, Biarritz

21H

Thomas Valverde, piano 

Thomas Valverde
Thomas Valverde

press to zoom
Toile de Mathieu Chavaren - Série « langage intérieur sur lin »
Toile de Mathieu Chavaren - Série « langage intérieur sur lin »

press to zoom
Thomas Valverde
Thomas Valverde

press to zoom
1/2

« Magistral » Le curieux des arts

« Le pianiste des rêves » Culturebox

« Une expérience de magie sonore » Le Journal de St Denis

 

C'est avec un programme entièrement composé de morceaux piano solo de sa composition que Thomas revient cet été. Il y dévoile les contours d'un univers fascinant où le temps semble suspendu !

Thomas Valverde est un pianiste, compositeur et musicien électronique. Il est le créateur et le directeur artistique du Biarritz Piano Festival.

 

En plus de ce concert, vous pourrez retrouver Thomas, pour une performance/happening en extérieur dans un lieu tourné vers l'océan. Restez connectés pour plus d'informations !

A l’occasion de cette soirée, vous découvrirez une oeuvre inédite du peintre Mathieu Chavaren :

Une toile de trois mètres par deux, réalisée à l’écoute des compositions de Thomas Valverde, sera exposée sur scène.

Mais aussi une toile de plus petit format qui sera exposée tout au long du festival à l’espace Bellevue et mise en vente au profit de la « Bourse pour l’éducation artistique » que crée le Biarritz Piano Festival cette année

 

 cette Bourse d’éducation artistique, servira à aider des familles de la région à financer des claviers et des frais de scolarité pour leurs enfants.

 

L’heureux acquéreur de la toile mise en vente, se verra remettre l’oeuvre en personne par le peinte Mathieu Chavaren et Thomas Valverde, qui offrira un concert privé à son domicile.


Mathieu Chavaren (né en 1990 à Moissac, France) est un artiste français qui vit et travaille au Pays Basque. Il a étudié à l’école nationale supérieure des Beaux Arts à Biarritz.

Inspiré par des artistes comme Joseph Beuys et Henri Michaux, son travail se rapproche d’une forme d’écriture , qu’il construit minutieusement ou qui se construit parfois seul.

Ses oeuvres invitent le spectateur à ré-apprendre à observer ce qui se situe hors de l’œuvre grâce à un mouvement transitoire nommé « Laisser place » . Ce mouvement est permis par le dialogue de deux styles opposés, affirmés par le choix de teintes contraires : D’une ouvre qui part du blanc pour terminer  par le noir et inversement, les deux forces se répondent, s’égalisent ou s’annulent, afin de comprendre le rien, le vide, le plein, l’esprit, la matière nécessaire pour véritablement « laisser place »